Merci Adèle Haenel de ne pas avoir porté plainte

Suite aux révélations d'Adèle Haenel à Mediapart où celle-ci a révélé les agressions sexuelles subies de la part du réalisateur Christophe Ruggia, la Garde des sceaux Nicole Belloubet, « choquée par ses propos sur la justice », a déclaré que l'actrice avait eu tort de ne pas porter plainte. Des propos qui sonnent comme une « gifle supplémentaire à toutes les victimes », niant le fait que tout dans le corps culturel et social s'oppose à leur écoute et leur prise en charge.

Par Sophie Haristouy, ex-candidate Génération Ecologie aux Européennes et directrice d'un foyer d'hébergement pour femmes enceintes et isolées à Paris.

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé