Zemmour serait-ildevenu femme ?

Zemmour serait-ildevenu femme ?

Dans son nouveau livre, le polémiste a recours au sentimentalisme psychologisant et prétendu féminin qu'il conspue.

après avoir « disputé » des années avec Éric Zemmour, rien, pensais-je, ne pouvait me surprendre, ni sa réécriture borgne de l'histoire de France, avec talent il faut le reconnaître, ni ses prismes identitaires obsessionnels qui l'ont empêché de voir que la France était grande d'abord quand elle était généreuse et parlait au monde. Non, ce qui m'a étonné, ce sont ses larmes, ses flots de larmes, qui irriguent le début de son livre, Destin français, et son lancement publicitaire. Cet homme, un vrai de vrai, prétendait-il, a toujours pourfendu « la psychologisation, la féminisation émolliente et suicidaire de notre société en général, et du journalisme en particulier ». Or voilà qu'il se laisse aller à la mise en scène de ses sanglots devant... la Bérézina.

« Je pleurais devant la débâcle de la Grande Armée. » C'est plus chic sans doute que devant un amour adolescent enfui. Mais le Zemmour d'avant, le macho conquérant aux nerfs d'acier, jamais n'aurait sorti a ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »

Nos livres

Jacques Drillon
Cadence

Cadence(Gallimard), Jacques Drillon