Yourcenar vraiment immortelle

Yourcenar vraiment immortelle

Avec une singularité irréductible face aux courants littéraires de son temps, Marguerite Yourcenar a joué avec les genres et su s’inscrire dans une modernité, au-delà des modes. Comment lit-on son oeuvre aujourd’hui ? Que retient-on de la pensée propre à cet esprit cosmopolite et critique? Par Bruno Blanckeman

Marguerite Yourcenar et Le Magazine littéraire, c'est une histoire déjà ancienne. En 1979, un dossier lui est consacré, avec entretien. Il accompagne la consécration de l'écrivaine, peu avant son entrée à l'Académie française, suivie de l'édition de ses romans dans la «Bibliothèque de La Pléiade». En 1990, un deuxième dossier marque l'au revoir à la figure vivante de Yourcenar. Au terme d'un siècle qui lui-même s'achève, il accompagne l'oeuvre vers ce qu'on ne nomme plus, par pudeur ou par prudence, la postérité. Un quart de siècle s'est aujourd'hui écoulé : le temps d'un nouveau bilan, d'un premier retour, d'un siècle l'autre. Avec un constat qui s'impose de lui-même: à n'avoir jamais de son vivant cherché à être d'actualité, l'écrivaine est demeurée constamment pré ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Sondage IPSOS