Yasmine Ghata, précis de deuil

Yasmine Ghata, précis de deuil

L'intensité caractérise de bout en bout ce livre qui porte l'analyse du soi - dans ses rapports à la mère, au deuil du père et à la littérature - à un niveau de finesse rarement atteint. Son style à mots comptés est moins sensuel et poétique que celui de La Nuit des calligraphes et du Târ de mon père , romans placés sous le signe de l'Orient qui ont révélé la très jeune Yasmine Ghata. Avec Muettes , elle coupe les amarres, elle abandonne ses soutiens, l'histoire de sa grand-mère, le conte oriental, les activités artistiques - la musique ou la calligraphie - qui lui permettaient de prêter à des personnages sentiments et affects. Ici c'est une petite fille, ayant perdu, comme elle, son père à l'âge de 6 ans, qui lutte avec ses souvenirs les plus douloureux pour assembler avec finesse et précision des mots générateurs d'images fortes et inattendues, comme cette description de la mère éteignant sa machine à écrire : « Elle en fermait le couvercle comme on ferme les paupières du défu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF