Woolf, à plus d'un titre

Woolf, à plus d'un titre

Certains livres changent de titre à chaque nouvelle traduction, tel A Room of One's Own, fameux essai de Virginia Woolf cette fois-ci revisité par Marie Darrieussecq.

A Room of One's Own, dans son titre original : ramassé et pourtant inépuisable, l'essai de Virginia Woolf, considéré comme un texte féministe fondateur, est paru en Grande-Bretagne en 1929. Si personnel soit-il, il est le fruit d'une commande : l'écrivaine s'était vu confier, en 1928, deux conférences sur le thème « Les femmes et la fiction ».

La première traduction française, due à Clara Malraux, sort seulement en 1951, sous le titre Une chambre à soi, resté inscrit dans tous les esprits. Pourtant, « ce n'est pas une bedroom, mais une room of one's own. Pas une chambre à soi, mais une pièce, un endroit, un lieu à soi », expose Marie Darrieussecq dans sa préface. Les éditions Denoël ont en effet confié à la romancière, pour la collection « Empreinte », le privilège de revisiter ce texte. « Le fait que Marie Darrieussecq soit romancière a été décisif dans notre choix : son univers, son style... Nous étions convaincus que ce serait un mariag ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine