VOYANT JURASSIEN

VOYANT JURASSIEN

L'acteur Jean-François Stévenin n'a réalisé que trois films, enfin restaurés et ressortant en salle : Mischka (2002), Double messieurs (1986) et Passe montagne (1978). Ce dernier est une chose immense, encore trop peu connue - un film de voyant dans un Jura surnaturel. Un Parisien tombe en panne au milieu de nulle part, et ça suffit bien : le film conjugue minutie chorégraphique et totale improvisation. On ne comprend rien, on comprend tout. Le monteur Yann Dedet fut de toutes les folies de ce tournage hors norme, qu'il a raconté dans un beau texte, mêlant souvenirs et propos de Stévenin : « Dans Passe montagne, il n'y a jamais d'explications les yeux dans les yeux, simplement des petits glissements... sans rien dire. »

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine