Voyage au début de la nuit

Voyage au début de la nuit

Une BD rend justice à la lucidité d'un journaliste françaissur les débuts du pouvoir hitlérien.

Il avait partagé la vie des baleiniers norvégiens et sillonné le Sahara à la rencontre des Touaregs. Dès 1932, Xavier de Hauteclocque, reporter intrépide et cousin germain du futur maréchal Leclerc, dénonçait la folie collective de l'Allemagne hitlérienne dans des reportages très suivis. Les démocraties amollies par le pacifisme restaient sourdes au bruit de bottes. Adolescents endoctrinés, citoyens intimidés, la mise au pas fonctionnait à plein régime outre-Rhin. Les 68 camps de travail et de concentration qu'il avait dénombrés se remplissaient en silence. Sa plume portait.

Après À l'ombre de la croix gammée, Xavier de Hauteclocque décrit un pays d'hommes-machines dans La Tragédie brune, parue en 1934. Il allie la vérité du reportage à la psychologie des peuples : « J'erre, aux aguets, j'observe, j'enregistre, je découvre et j'essaie de comprendre ». Le dessinateur Christophe Gaultier et le scénariste Thomas Cadène ont réussi à adapter en bande dessinée ce ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine