Vocabulaire pictural

Vocabulaire pictural

L'artiste protéiforme compose un hymne littéraire dans une exposition et un recueil de textes qui lui ressemblent.

L'art, une faille dans la catastrophe. » Telle est la vision de Pierre Alechinsky. À 92 ans, l'artiste belge surprend encore. Son tracé biographique passe par le mouvement CoBrA, ses amitiés éclectiques (parmi lesquelles Giacometti) et l'école bruxelloise La Cambre. Il y étudie la typographie et l'illustration de livres, et imagine surtout une calligraphie très singulière. Polyvalent, il se décrit dans son dernier recueil comme un « ambidextre », peignant de la main gauche et écrivant de la main droite. Alechinsky perçoit d'ailleurs un lien entre les deux pratiques. « Dessiner : écrire avant la lettre. Écrire : même pinceau, même encre, même papier. » Il rend hommage à cet alliage dans une exposition proposée à la galerie Gallimard. Ses couvertures d'ouvrages deviennent des oeuvres à part entière. Celle du Voyage de la racine Alechinsky d'Hélène Cixous prend la forme d'une fine liane, qui tranche avec la feuille tachetée du livre de Marcelin Pleynet. Pierre Alechinsky décri ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes