Virginie Despentes, Vernon Subutex

Virginie Despentes, Vernon Subutex

Comment sonder le désarroi général sans tomber dans les généralités ? En s'intéressant à mille cas particuliers. Ainsi Virginie Despentes, dans le premier tome de Vernon Subutex, vue en coupe de Paris et des Parisiens. Tout commence avec Vernon, ex-disquaire quinquagénaire qui, après avoir perdu son grand amour, son magasin et son RMI, se fait expulser : le début d'une errance qui l'amènera à visiter d'anciens camarades - Xavier, scénariste en perte de vitesse, Sélim, professeur d'université amer... Or, pendant que Vernon traverse Paris, une bonne part de Paris recherche Vernon : il détient de mystérieux enregistrements testamentaires laissés par un célèbre chanteur. Cette double intrigue - les errances de Vernon et la quête des enregistrements - permet à l'auteur de monter son roman comme une série de portraits en action. Un ancien rocker prend des accents de militant FN ; un jeune trader adopte la langue nihiliste du consumérisme le plus bas du front... Vernon n'est pas l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon