Virginie Despentes. Six Feet Under : prendre soin du corps des autres

Virginie Despentes. Six Feet Under : prendre soin du corps des autres

''Six Feet Under a été diffusé en 2001 sur HBO. Un an après Les Soprano. Un an avant The Wire. Ce sont les trois séries fondatrices des deux décennies qui vont suivre. Elles font, littéralement, exploser le format. Les schémas de narration les plus complexes, la représentation de la société, le discours émancipateur et subversif passent du côté du petit écran. Désormais, la télé s'adresse à un spectateur formé à des structures narratives extrêmement élaborées. Oubliée, la ménagère de plus de 50 ans et sa présupposée inaptitude à suivre des arches embrouillées : Six Feet Under ne prend pas son auditoire par la main pour lui expliquer cinquante fois la même chose, quand bien même il s'agirait de raconter des choses qu'on n'a guère l'habitude d'envisager. Ici, par exemple, les morts reviennent parler aux vivants, ils conseillent, reprochent, font avouer ou consolent. Pourtant ce n'est pas une série fantastique. Ni un drame psychologi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine