Villes à vendre

Villes à vendre

Le modèle collaboratif des débuts d'AirBnb a tourné à une hôtellerie parallèle 2.0 qui vide les centres-villes de ses habitants.

En 2018, Ian Brossat, l'adjoint (PCF) au logement d'Anne Hidalgo, évaluait à « au minimum » 20 000 (3 % des logements) le nombre des biens retirés du marché parisien de la location par l'activité des sites genre Airbnb. Avec 65 000 offres annuelles, Paris est la première destination mondiale de la plateforme californienne de location touristique de courte durée, laquelle n'a plus grand-chose à voir avec la sympathique « économie collaborative » de ses débuts. C'est un véritable business hôtelier parallèle qu'elle a fait surgir. Depuis 2017, à la loi Alur en vertu de laquelle les propriétaires ne peuvent louer que leur résidence principale et pas plus de 120 nuitées par an, la mairie de Paris a ajouté l'obligation de s'enregistrer. Mais les contrôles sont difficiles à effectuer, et les multipropriétaires et agences privées qui ont investi ce secteur juteux ont trouvé la parade en transformant en meublés touristiques des locaux commerciaux. Bien qu'il soit impossible d'en chiffrer les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes