Vie et mort de Samuel Rozowski

Vie et mort de Samuel Rozowski

Comme dans de nombreux romans à clé, la serrure et le nom secrètement inscrit sur la porte ne tardent pas à être découverts : Vie et mort de Samuel Rozowski fait à l'évidence retour - au moins en partie - sur la trouble existence de Pierre Goldman, intellectuel d'extrême gauche, devenu braqueur et demi-frère de Jean-Jacques Goldman. Avec un courage certain, Myriam Anissimov évoque la figure d'une jeune femme qui voulut, comme tant d'autres, que Goldman « fût innocent », qu'il se révélât « la victime d'une erreur judiciaire », « un grand écrivain », un gangster « révolutionnaire » et, par-dessus tout, un vengeur de « l'injure faite aux Juifs depuis des siècles ». Un symbole aussi puissant que Dreyfus - plus puissant encore puisque né pendant la Seconde Guerre mondiale. D'éminents intellectuels, d'ambigus avocats, de véritables truands sans le moindre penchant pour l'idéologie, des artistes engagés, des rabbins sûrs, une famille héroïque, et ce qu'il faut bien appe ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes