Vialatte

Vialatte

Alexandre Vialatte a tant aimé la nature et ses étonnantes créatures qu'il n'eût certainement pas hésité à seconder

Noé dans son sauvetage. Il eût alors croqué, à coups de pinceaux et de plume, le désarroi des espèces menacées. Pour satisfaire ses passions d'entomologiste et son amour de la zoologie, pour

suppléer aussi au retard de la nature sur l'art. Réunion de textes pour la plupart issus de chroniques publiées dans le journal auvergnat La Montagne , ce Bestiaire le confirme. « Tout est dans tout » dans un jeu de correspondances savoureuses où la frivolité et l'humour se mêlent au mystère. Sur la planète Vialatte, ici illustrée par Honoré, le lapin habite le cheval, la girafe prend des mines de professeur de piano, le homard parle à une Américaine... C'est drôle, entraînant, plein de bonne humeur avec de légers accents de tristesse. Une tristesse à laquelle n'échappe jamais le boeuf lorsqu'il meugle. Soudain, on l'entend presque : ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé