Veuve joyeuse, pauvre stagiaire

Veuve joyeuse, pauvre stagiaire

Avec Mon cher stagiaire d'Anouk Laclos, le premier roman érotique de la vénérable maison, Calmann-Lévy mériterait de remporter une mention spéciale aux Bad Sex Award - ce prix annuel que nos confrères britanniques décernent à l'auteur de la « pire scène de sexe ». Une patronne quadragénaire, veuve et fortunée, initie un jeune Américain ambitieux, « hypersexy dans son tee-shirt moulant ». Anouk Laclos n'est décidément pas la cousine de Choderlos.

Mon cher stagiaire, Anouk Laclos, éd. Calmann Lévy, 240 p., 15€

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF