VERTIGES DU DOUBLE JEU

VERTIGES DU DOUBLE JEU

La femme fatale, le couple adultère, la combine pour éliminer le mari tout en touchant de l'argent, puis le doute et la culpabilité ballonnant la conscience du narrateur : si Assurance sur la mort suit le parcours habituel de nombre de polars, comment se fait-il alors qu'il soit un des fleurons du genre ? Écrit dans la foulée du Facteur sonne toujours deux fois, le deuxième roman de James M. Cain tire sa vertigineuse particularité de sa duplicité : initialement intitulé « Double indemnité », ce polar adapté par Billy Wilder ne cesse de se dédoubler. Le plan de Walter, le narrateur, et de son amante Phyllis pour tuer l'époux de cette dernière se révélera d'ailleurs bien énigmatique : « Il lui arrive un accident, et pourtant il ne lui arrive aucun accident. » De la même manière que Walter, agent d'assurances, calcule tout avec une froide précision, mais ne calcule rien dès que la passion et la contrition viennent pulvériser l'architecture de son discours. Si les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF