Verhaeren. Biographie d'une oeuvre

Verhaeren. Biographie d'une oeuvre

Le chantre des Villes tentaculaires , des hauts-fourneaux sous le ciel bas, des cloîtres aux moines paisibles, des ribotes « dans les bouges fumeux où pendent des jambons » et où dans « le décor monstrueux de ces grasses kermesses », des Teniers et des Dusart « campaient, gaillardement, leurs chevalets flamands/ Et faisaient des chefs-d'oeuvre entre deux soûleries ». Ce n'est bien souvent que cela, l'auteur des Flamandes , des Moines , des Forces tumultueuses , un faiseur de « beaux vers âpres et un peu fous... traités de sociologie qu'il n'a pas osé écrire », ainsi que disait Remy de Gourmont en réduisant une oeuvre dont l'ampleur nous apparaît comme jamais dans l'ouvrage de Jacques Marx, une biographie justement dite « de l'oeuvre ». Certes, la vie de Ver-haeren nous est contée, du milieu familial où il naquit en 1855, bébé de santé fragile - une santé qui ne sera pas sans influence sur sa vie -, à cette cohue qui, en ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes