Verhaeghen, big bang

Verhaeghen, big bang

On n'a pas tous les jours l'occasion de dégainer des références de ce calibre, alors allons-y : Oméga mineur de Paul Verhaeghen soutient la comparaison avec les romans de Don DeLillo Outremonde, Richard Powers The Gold Bug Variations ou, plus lointainement, Thomas Pynchon L'Arc-en-ciel de la gravité. C'est un livre total qui mélange l'histoire du siècle et les énigmes de la science, Hitler et Einstein, la politique et la physique, une fresque qui, tout en s'inscrivant dans la lignée du postmodernisme anglo-saxon, évoque aussi le réalisme magique d'un Günter Grass et se lit comme un thriller, avec des points de bascule dignes d'un roman d'espionnage. D'abord écrit en néerlandais, langue natale de l'auteur, le roman a été traduit en anglais par ses soins et publié en 2007 chez Dalkey Archive, l'éditeur de Robert Coover et de Gilbert Sorrentino - version américaine sur laquelle le traducteur Claro a pu s'échiner. Belge, Paul Verhaeghen était connu jusque-là pour ses austères travaux en ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé