Veinstein, histoire d'une voix

Veinstein, histoire d'une voix

Ce livre, malgré les apparences, n'est pas un recueil de poèmes », prévient la quatrième de couverture : en effet, non un recueil, mais un seul poème, à lire en continu, qui tend vers ce genre aujourd'hui rare qu'est le poème narratif. Il y tend seulement, car la narration est ici subtilement décalée et fragmentée. L'histoire est d'abord celle d'un acteur qui attend que le rideau se lève. Mais la scène est celle de la vie, et l'acteur n'est qu'un homme qui affronte sa condition d'orphelin, à travers surtout le deuil de la mère. Ce n'est pas d'hier que la voix poétique et la voix romanesque d'Alain Veinstein se cherchent et se croisent, la deuxième apprenant de la première l'économie extrême des moyens, la première demandant à la deuxième comment renouer, par-delà les fragments, le récit d'une perte irrémédiable. Est-ce parce que nous avons dans l'oreille depuis si longtemps la voix de radio d'Alain Veinstein, inlassable intervieweur des nuits de France Cul ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon