Vallotton, par mots et par vues

Vallotton, par mots et par vues

Le Grand-Palais propose une rétrospective de Félix Vallotton, peintre à l'humour noir.

Réputé pour son quant-à-soi, Félix Vallotton livre à son Journal l'une de ses sentences sarcastiques et sans appel : « Qu'est-ce que l'homme a donc fait de si grave qu'il lui faille subir cette terrifiante "associée" qu'est la femme ? » Que faire de l'ennemie annoncée, sinon l'étudier sous toutes les coutures ? Baigneuses, belles endormies, mises en scène dans des positions incongrues (Femmes nues jouant aux dames...). Voyeur et sismographe, Vallotton enregistre les bouleversements sociaux, donnant une identité à la femme moderne. La Chambre rouge ouvre la voie à de nombreux tableaux intellectuels et à des fictions sous tension. Les couples légitimes et adultères se lient et se délient dans des intérieurs dont l'assemblage participe au montage de la scène, avec pour quintessence la série Intimités.

Artiste et romancier, Vallotton fait du grand écart son exercice favori : de là l'intitulé de l'exposition au Grand Palais, « Félix Vallotton. L ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine