Vallotton, par mots et par vues

Vallotton, par mots et par vues

Le Grand-Palais propose une rétrospective de Félix Vallotton, peintre à l'humour noir.

Réputé pour son quant-à-soi, Félix Vallotton livre à son Journal l'une de ses sentences sarcastiques et sans appel : « Qu'est-ce que l'homme a donc fait de si grave qu'il lui faille subir cette terrifiante "associée" qu'est la femme ? » Que faire de l'ennemie annoncée, sinon l'étudier sous toutes les coutures ? Baigneuses, belles endormies, mises en scène dans des positions incongrues (Femmes nues jouant aux dames...). Voyeur et sismographe, Vallotton enregistre les bouleversements sociaux, donnant une identité à la femme moderne. La Chambre rouge ouvre la voie à de nombreux tableaux intellectuels et à des fictions sous tension. Les couples légitimes et adultères se lient et se délient dans des intérieurs dont l'assemblage participe au montage de la scène, avec pour quintessence la série Intimités.

Artiste et romancier, Vallotton fait du grand écart son exercice favori : de là l'intitulé de l'exposition au Grand Palais, « Félix Vallotton. L ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon