Vaclav Jamek "Les paradoxes de l'humour"

Vaclav Jamek "Les paradoxes de l'humour"

Ma lecture de Franz Kafka m'a fait découvrir la singularité de son humour : il jaillissait d'une confrontation entre la vision des événements, du destin des choses. Il naissait entre l'espace logique de celui qui observait ces événements et celui qui les exprimait. Chez lui, les deux éléments sont rendus aussi fidèlement que possible. L'espace de cette logique n'est pas homogène, je dirais même que cette logique est incurvée. Elle est sujette à des déformations à cause de la fatigue. On la considère peut-être à tort comme la sphère onirique de son oeuvre : il y a très peu d'onirisme fantastique au sein de ses romans, mais de l'onirisme logique. C'est la friction de ces deux perspectives, avec la collaboration nécessaire du lecteur, qui doit avoir le courage de visualiser, c'est-à-dire de voir ce qui est donné à voir chez Kafka, qui fait naître l'humour chez ce dernier.

Je me suis aussi interrogé sur la fonction, sur le sens de cet humour. Il m'a semblé que la nature des oeuvr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes