Vénus d'un doigt baisée entre les lèvres

Vénus d'un doigt baisée entre les lèvres

Le plus discret des grands écrivains est aussi et surtout l'auteur d'une oeuvre prodigieusement érotique.

Parfois, Eugène Savitzkaya (né à Liège en 1955) apparaît comme le secret le mieux gardé de la littérature contemporaine. Ombre farouche à la discrétion légendaire, il est aussi parmi les plus charnels des poètes. Adoré, photographié comme un ange aux contours vaporeux par Hervé Guibert, chanté par Rodolphe Burger, Savitzkaya est l'auteur de plus d'une trentaine de livres. S'y mêlent prose romanesque et poésie, odes à la paternité, évocation de ses parents, de la nature des choses et des choses de la nature. Il caresse les portes de la connaissance du monde, et certaines de ces oeuvres sont prodigieusement érotiques.

En vie (Minuit, 1995) décrit la dynamique d'une maison, le quotidien dans ses interstices et ses moindres indices. Ici cohabitent le vent, les insectes, les aliments, les déjections. Il note : « Pendant l'amour, l'embrassement, la tête me tourne et je divague, me multipliant par deux, me jetant corps et biens dans un autre corps. » Dans Célébration d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes