Une vie dans les mots

Une vie dans les mots

En préambule de ces entretiens avec la critique danoise Inge B. Siegumfeldt, Paul Auster déplore les tentatives de faire de son oeuvre un système maîtrisé. Plonger dans l'exploration de ses livres avec l'écrivain lui-même ne constitue aucune logique ni réponse évidente - parce que l'écriture procède ainsi. Mais elle éclaire la tension entre l'homme du quotidien, le « moi biographique » et l'« écrivant », que Paul Auster invite régulièrement dans ses romans. Chaque incertitude souligne cette tension schizoïde : « Me voici ici, toujours assis à la table rouge avec vous, je sors les poubelles, je paie mes impôts, je fais tout ce que les autres font. C'est moi. En même temps, il y a l'écrivain qui vit dans un autre monde. »

 

À lire : Une vie dans les mots : conversations avec Inge B. Siegumfeldt, Paul Auster, traduit de l'anglais (États-Unis) par Céline Curiol, éd. Actes Sud, 336 p., 23,80 E. 

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.