UNE PROJECTION ERRONÉE

UNE PROJECTION ERRONÉE

l'homme a créé Dieu à son image : telle est l'inversion radicale que Ludwig Feuerbach propose de la Genèse. Produit de l'anéantissement de sa formation protestante par sa rencontre avec le rationalisme de Hegel, la théorie de Feuerbach explique le phénomène religieux comme une conscience erronée que l'homme prend de lui-même : « Tu crois en l'amour comme à une qualité divine, parce que toi-même tu aimes, tu crois que Dieu est sage et bon, parce que tu ne connais rien de meilleur en toi que la bonté et l'entendement. »

Ce phénomène d'objectivation de soi va de pair avec une aliénation qui conduit les hommes à adorer comme extérieur ce qu'ils devraient cultiver comme leurs qualités les plus nobles. Voilà pourquoi Feuerbach, en plus de dénoncer Dieu comme une illusion et l'Église comme une entrave, se signale dans l'histoire de l'athéisme comme l'un des pères fondateurs d'une anthropologie du religieux, et l'un des grands promoteurs de l'être humain et de l'infinité de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine