Une pièce à scandales

Une pièce à scandales

Le Mahomet de Voltaire décrit la lutte du prophète Mahomet, dépeint comme un conquérant cynique avide de pouvoir, avec Zopire, vieux shérif de La Mecque. Afin de se débarrasser de son adversaire, Mahomet convainc Séïde, jeune homme naïf et malléable, d'assassiner son propre père. C'est au nom de la religion que sera commis le plus atroce des parricides. Voltaire dira à ce propos : « Je ne sais si l'horreur a été plus loin sur aucun théâtre. »

En intitulant sa pièce Le Fanatisme ou Mahomet le prophète, Voltaire entend dénoncer toute forme de fanatisme religieux, et agir sur « ces âmes faibles, toujours prêtes à recevoir les impressions d'une fureur étrangère qui n'est pas au fond de leur coeur ». Afin que plus jamais deux hommes n'échangent ces mots : « Séïde : Je crois entendre Dieu ; tu parles, j'obéis. Mahomet : Obéissez, frappez : teint du sang d'un impie / Méritez par sa mort une éternelle vie ».

La force polémique de c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF