Une philosophie de l'action politique

Une philosophie de l'action politique

À première vue, le stoïcisme n'a rien d'une philosophie politique. Pourtant, de Sénèque à l'empereur Marc Aurèle, des stoïciens se sont engagés dans la vie de la cité, sans trahir les enseignements de l'école.

Le stoïcisme passe d'ordinaire pour une philosophie du repli en soi-même d'un individu à la recherche d'un bonheur qui aurait enfin cessé d'être dépendant d'autrui. Cette image n'a rien de faux : le bonheur a pour prix la rupture assumée avec la foule, l'entourage, les proches, tous aussi insensés le sage n'est-il pas plus rare que le phénix ?, pourvoyeurs de vices puisque la vie qu'ils mènent et qu'ils font mener se disperse dans un mimétisme généralisé, fondateur d'un « on » tout aussi anonyme que finalement pervers, où l'on vit moins pour soi que pour partager et transmettre l'erreur de l'autre 1 . Autant dire que la cité risque de n'apporter rien d'autre que du malheur, et elle est du reste à la source même de toute perversion : pourquoi ne sommes-nous pas sages ? parce que l'entourage nous pervertit, répond Chrysippe 2 . Voilà de quoi conforter, semble-t-il, le préjugé selon lequel le stoïcisme se serait désintéressé de la quest ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF