Une nécrologie haïtienne

Une nécrologie haïtienne

Dany Laferrière étant exilé au Canada, Lyonel Trouillot est sans doute aujourd'hui le plus important des écrivains de la riche pépinière haïtienne vivant sur l'île (1). Cela n'aurait d'intérêt qu'anecdotique s'il n'était aussi celui qui semble le mieux rendre compte des contradictions et des ambiguïtés du pays, établissant avec lui les mêmes rapports lucides et passionnés qu'un Naipaul, par exemple, entretient avec Trinidad. Dans ce roman, qui s'est longtemps appelé « La Détestation », c'est à la suite d'un jeune comédien qui vient de tomber du douzième étage que nous entraîne l'auteur. Suicide ? Accident ? Pour la première fois, Pedro avait accepté de partir en tournée à l'étranger, et c'est au moment où il allait sans doute connaître le succès qu'il s'est défenestré. Son histoire nous est racontée, comme en un jeu de miroir, par un de ses amis, pigiste dans le journal local. Chargé de rédiger l'article nécrologique sur le défunt, le journaliste s'en acquittera avec regret et, comm ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé