Une maison pour Pennac

Une maison pour Pennac

Il est des écrivains-architectes, qui ont inventé leur maison comme un livre dans lequel ils auraient aimé vivre : Émile Zola à Médan, Malaparte à Capri, Boris Vian cité Véron. Il est des architectes-écrivains, qui font pousser des maisons dans lesquelles, parfois, personne ne peut vivre. Et des architectes- poètes, aux maisons subtiles, légères et drôles qui ressemblent aux rêves qui les ont inspirées. Marie-Pierre van den Bossche a passé son diplôme il y a quelques mois. Le thème de son projet : une maison fictive pour Daniel Pennac, son auteur favori. Elle a écrit au romancier pour lui faire part de son intention, il ne lui a pas répondu. Qu'à cela ne tienne ! Elle se lance toute seule dans l'aventure, et de cette contrainte fait une ligne de force : son commanditaire ne lui donnant aucun signe, elle dialoguera avec un Pennac imaginaire, celui qu'elle peut deviner à travers ses livres. Peu lui importent les goûts réels du « vrai » Pennac moquette ou plancher, ardoise ou tuile, te ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes