Une invention qui fait violence à l'histoire

Une invention qui fait violence à l'histoire

Ce vague concept a répondu à une volonté chrétienne de s'approprier l'héritage juif tout en le neutralisant. Il fait surtout fi d'une hostilité réciproque, des persécutions, des apports grecs, latins, arabes à notre culture...

ll fut un temps où l'idée d'une « civilisation judéo-chrétienne » aurait suscité bien des réserves. Et de la gêne. Chez bien des chrétiens, et aussi chez bien des juifs. Ce n'est qu'en 1948 - après la Shoah - que l'« Amitié » du même nom est née, à l'initiative d'un juif, l'historien Jules Isaac, qui avait lui-même perdu les siens dans le désastre. Et ce n'est qu'en 1965 que l'Église catholique, dans la déclaration Nostra Ætate, a officiellement reconnu « le grand patrimoine spirituel commun aux chrétiens et aux juifs ». L'engouement présent pour la « civilisation judéo-chrétienne » a-t-il d'ailleurs quoi que ce soit à voir avec cette histoire-là ? Ce « judéo », pour le coup, ne me dit rien qui vaille. Demandez à ceux qui s'en gargarisent - laïcs militants, athées revendiqués, grands promoteurs des Lumières - ce qu'ils mettent là derrière. Vous risquez d'être déçu-e. Le judaïsme ? Certes. On y avait bien pensé. Demandez-leur alors ce qu'ils entendent par là. Vous allez ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes