Une initiation

Une initiation

L'oeuvre de Pierre Guyotat est une plongée exigeante dans les origines de l'être - le corps, le désir, la filiation, l'Histoire même - par une quête du sens qui joue avec les limites du langage. Qu'est-ce en effet que la littérature sinon le pari, quasi pascalien, d'atteindre à ces zones du mystère, de l'outrage, où les mots révèlent l'être à lui-même et au divin ? Arrière-fond ne raconte pas seulement l'histoire des 15 ans de l'auteur : il fouille, creuse, débusque. C'est, écrit Guyotat lui-même en ouverture de ce nouveau coup de force, « le récit de formation d'un enfant qui pense pouvoir consacrer sa vie à la création » : « J'ai voulu concentrer mes forces de mémoire, d'empathie et de poésie sur la quinzième année de mon âge. » Arrière-fond est donc le récit, lyrique et cru tout à la fois, d'une beauté convulsive, de cette découverte du rapport consubstantiel de la langue et du corps, le livre qui raconte le basculement de la vie de l'auteur, à 15 ans, vers l'âge des révélations ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine