Une histoire des disputes

Une histoire des disputes

La philosophie a parfois la fâcheuse tendance de considérer les problèmes qu'elle traite comme intemporels, alors même qu'elle prétend en établir une histoire. C'est contre cet « éternisme fumeux » que Kurt Flasch a construit sa méthode, en montrant comment la formulation même des problèmes dépend d'un équilibre précaire entre les institutions dans lesquelles s'insèrent les penseurs, les situations de pensée qu'ils rencontrent et la nature des écrits qu'ils lisent et produisent. La querelle philosophique, avec ses opposants déclarés, sa situation ouverte par le débat, l'indécision du processus historique qu'elle révèle, lui est apparue comme la clé d'entrée dans l'étude spécifique du Moyen Âge. Il est vrai que c'est la période qui a donné sa forme académique au débat philosophique entre maîtres et élèves la disputatio . Mais, au-delà de cette catégorisation étroite, le Moyen Âge fournit un grand nombre de textes polémiques qui fonctionnent comme les révélateurs de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon