UNE GALAXIE ÉCLATÉE

UNE GALAXIE ÉCLATÉE

Divisés sur leur mode d'action, les animalistes de l'Hexagone se déploient sur un large spectre politique.

On trouve toutes les nuances de radicalité au sein de la cause animaliste. L'association la plus connue, L214, s'est spécialisée dans la diffusion de vidéos insoutenables tournées dans des abattoirs. Mais ses militants se placent dans une optique moins révolutionnaire que pragmatique, avec des objectifs intermédiaires : interdiction des cages pour les poules pondeuses, menus végétariens dans les cantines, etc. Plus radicale, l'association antispéciste 269 Libération animale prône un « activisme offensif reposant sur l'usage de l'action directe et de la désobéissance civile ». En pratique : blocages d'abattoirs, occupations de sièges sociaux ou exfiltrations d'animaux. Ils ont aussi créé deux « sanctuaires » qui offrent un statut de « réfugiés politiques » à une centaine d'animaux « libérés du système spéciste ». Ici, la cause animale est une « lutte de justice sociale urgente », et 269 Libération animale s'élève contre la dérive consumériste de la tendance végane, qui individualise ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine