Zahia Dehar : une fille sérieuse

Zahia Dehar : une fille sérieuse

Jetée en pâture pour avoir monnayé ses charmes à deux cadors du Onze tricolore lorsqu'elle était mineure, elle revient en star de cinéma, et les plateaux télé sont avides de sa parole, modèle de communication narrative.

La prétendue liberté de notre société est un mirage, un leurre qui a la silhouette de l'aventurière Zahia Dehar, dont le visage de manga souriant nous renvoie notre reflet désapprobateur. Jeune femme ayant choisi d'employer son corps comme bon lui semble, elle est sans cesse confrontée au surplomb moralisateur. Dans la vie, c'est une puissante Shéhérazade qui calligraphie elle-même son destin, en tout cas son compte Instagram. Non seulement elle vient de se transformer en héroïne du cinéma d'auteur (1), mais elle a su profiter de la promo du film pour écrire un nouveau chapitre de sa geste. Un modèle de communication narrative. Assumant son activité d'escort girl comme un élément fondateur de son identité - elle préfère l'expression de « fille facile » -, elle en fait le fruit d'un choix, d'une décision réfléchie. En se servant de son corps, elle a fait usage de sa liberté. « Nous traversons une période assez rare. Il n'y a pas de grande liberté de création ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF