Une enfance à perpétuité

Une enfance à perpétuité

Les psychanalystes vous le diront : on ne reconstruit pas une enfance. A défaut, on peut inventorier ses vestiges pour y relever les signes annonciateurs d'un destin adulte. C'est ce qu'a fait Pierre Drach-line convaincu qu'il est, à la cinquantaine, d'avoir prorogé une manière d'être qui fut tout sauf un état de grâce. Son mauvais « sur-moi » vient sans doute de l'incapacité à communiquer avec le père d'un foyer modeste et qui ne comprendra rien aux aspirations littéraires d'un fils cherchant par là sa voie de salut. Ils seront l'un et l'autre « deux emmurés ». Un accident poliomyélitique n'est pas le plus grave. « C'est de l'intérieur que l'enfant boite vraiment. » En fait, il n'a du courant de la vie qu'une vision distancée, désabusée, préférant se raconter des histoires à celles que la réalité lui impose : « il aimerait se perdre de vue ». Au lycée, de même, il rompt avec les jeux de la cour de récréation, marginal déjà, « un asocial sournois », dira le directeur à sa mère. La r ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Laurent de Sutter © Hannah Assouline/ éd. de l'Observatoire

Laurent de Sutter
« Une indignation efficace reconfigure nos manières de penser »

Nos livres

 La langue confisquée, Frédéric Joly, éd. Premier Parallèle

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison