Une autobiographie sous contrainte

Une autobiographie sous contrainte

L'autobiographie est souvent considérée comme un genre de l'aveu ou de la sincérité, et partant affranchi des contraintes sociales ou formelles. Perec le dément brillamment lorsqu'il se confronte à cet exercice et au mur de l'indicible.

Novembre 1968 : au milieu d'une page blanche, Georges Perec écrit : « Il faudrait dire je. Il voudrait dire je. Que ses mots déchirent les pages, tracent leurs sillons noirs dans la vie même, mots brûlants d'une vertu qui ne s'éteindrait jamais. » Il a fini La Disparition. Sur un grand registre il travaille à un nouveau projet de fiction, en panne depuis deux ans, et qui n'aboutira pas, Les Lieux de la trentaine, devenu L'Âge, devenu ces notes hagardes flottant dans le blanc des pages... Jusqu'à ce que, le 26 décembre, six mots déchirent une nouvelle page : « J'émerge. J'existe : je sors. »

Janvier 1969 : il se lance, pour douze ans, dans une entreprise autobiographique d'un type nouveau. Il en expose longuement les règles dans une lettre à Maurice Nadeau le 7 juillet 1969 (lettre reproduite dans Je suis né, Le Seuil, 1990). Ce projet aboutira, plus ou moins directement, à la publication de quelques livres, principalement W ou le Souven ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Laurent de Sutter © Hannah Assouline/ éd. de l'Observatoire

Laurent de Sutter
« Une indignation efficace reconfigure nos manières de penser »

Nos livres

 La langue confisquée, Frédéric Joly, éd. Premier Parallèle

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF