Une éthique pragmatique

Une éthique pragmatique

Les extraterrestres ne font pas de cadeaux : l'univers de la SF selon l'écrivain chinois démontre froidement que tout élan du coeur peut coûter la vie.

La scène se déroule dans un vaisseau spatial fuyant une sorte de ballon de football extraterrestre qui vient de massacrer toute la flotte humaine dans un grand Trafalgar cosmique. Un commandant se rend compte qu'il n'aura jamais assez de carburant pour poursuivre sa route. Seule solution : canonner les autres vaisseaux en fuite et se servir sur leurs épaves. « Une nouvelle civilisation est en train de naître, une nouvelle morale est en train de s'établir », songe-t-il... avant de disparaître avec son vaisseau, parce que les commandants des autres appareils ont eu la même idée que lui. Notre commandant aura eu le tort de perdre du temps à considérer la question d'un point de vue éthique : « Il avait hésité au moment de prendre la dernière décision [...]. C'était cette ultime tendresse qui l'avait tué. » Bienvenue dans le monde de l'écrivain de SF chinois Liu Cixin et dans sa trilogie romanesque inaugurée par Le Problème à trois corps, où le moindre défaut de pragmatisme, la ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon