Un trio en quatre actes

Un trio en quatre actes

Parue en 1987, La Passion est le deuxième roman de Jeanette Winterson, 28 ans à l'époque, déjà auteur d'un premier livre autobiographique qui avait fait d'elle une célébrité en Grande-Bretagne.

La Passion a pour décor l'Europe du début du XIXe siècle, celle des campagnes napoléoniennes, et mêle cet arrière-plan historique à des éléments de pastiche et de fantastique. Surtout, ce roman inclassable et ensorcelant fait signe vers d'autres oeuvres littéraires, notamment Orlando de Virginia Woolf ; clin d'oeil postmoderne signalé par la critique, qui a relevé les ressemblances entre les deux livres : prétexte et personnages historiques, thèmes de l'ambivalence sexuelle et du travestissement, etc. Le roman se découpe en quatre chapitres, et autant de narrateurs. 1804, Boulogne : Henri, 20 ans, sert l'empereur, qui lorgne sur l'Angleterre. Même année, Venise : Villanelle, fille de batelier, se déguise en garçon, vole à la tire et distribue les cartes au casino. 1812, Russie : Villanelle et Henri se rencontrent pendant l'hiver glacial, écho du « grand gel » qui s'abat sur l'Angleterre dans Orlando. 1823, enfin : retour à Venise, où se dénoue l'écheveau.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé