Un train en correspondances

Un train en correspondances

Dans un train qui roule entre Genève et Lausanne, entre un mari, Jesus, se mourant d'un cancer à l'hôpital, et un fils indifférent qu'elle s'en va visiter, Margarita, la narratrice de cet envoûtant roman, revit son passé. Le trajet est court, quarante-cinq minutes, mais les souvenirs de sa vie défilent tandis qu'elle observe ses compagnons de voyage : un haltérophile à la figure porcine et sa petite amie ébouriffée ; un Maghrébin porteur d'un sac suspect dont elle se demande s'il n'est pas un djihadiste candidat au suicide ; une femme surtout, qui ressemble à Suzanne, son ancienne amie, hiératique personne et violoniste talentueuse, aujourd'hui morte, qui fut pendant sept ans, trois décennies auparavant, la maîtresse de son mari. Elle-même revoit son propre parcours sans éclat de femme sans éclat : son enfance auprès de parents espagnols fuyant le franquisme, réfugiés en France dans les années 1940, son père tendrement aimé, sa mère distante et désenchantée ; son mariage avec ce Jes ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes