UN PRIX TROP CIBLÉ

UN PRIX TROP CIBLÉ

L'écrivaine britannique d'origine iranienne Shappi Khorsandi a demandé le retrait de son livre d'une sélection du Jhalak Prize, un prix très politiquement correct destiné à couronner un écrivain « de couleur ». Elle a expliqué sur Twitter que son roman « n'a rien à voir avec l'identité ethnique ».

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard