Un passe-muraillede l'esclavagisme

Un passe-muraillede l'esclavagisme

À travers les vies multiples d'un Noir américain né esclave et devenu magnat en se faisant passer pour blanc, une histoire subtile de la ségrégation.

Au cours de ses recherches, Karl Jacoby croise à plusieurs reprises le nom de Guillermo Eliseo. Intrigué par cet homme à la nationalité fluctuante, qui parcourut le monde et fit fortune dans une Amérique en proie à la ségrégation, l'historien parvient à retrouver sa trace : le magnat des affaires s'appelait William Ellis, et il était né au Texas un an avant l'abolition de l'esclavage. Contrairement à la plupart des Afro-Américains de sa génération, il eut la chance d'être scolarisé et, connaissant l'espagnol, se fit passer pour mexicain. Proche de l'autoritaire président mexicain Porfirio Díaz, il crée une colonie destinée aux Afro-Américains, bientôt décimée par la maladie. Plus tard, i ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !