Un goncourt au champ d'honneur

Un goncourt au champ d'honneur

Pierre Lemaitre exhume un trafic funéraire au lendemain de la Grande Guerre.

Le sel d'une rentrée littéraire, c'est le livre qu'on n'attend pas d'un auteur qu'on ne connaît pas. La cuvée 2013, plutôt riche et prometteuse, recélait quelques surprises de ce type. Au revoir là-haut en était une, et des plus réjouissantes. Son auteur, Pierre Lemaitre (1956), est un écrivain qui ne fait qu'écrire, polars ou scénarios. Ce roman-là est sa première incursion hors de son périmètre. Coup de maître que ce coup de Lemaitre ? Facile. N'empêche que c'est vraiment réussi. Et pas seulement parce que le livre a été couronné du prix Goncourt, qu'il s'est vendu à 580 000 exemplaires, que le premier tirage du Livre de poche est de 240 000 exemplaires et que trente traductions ont déjà été signées.

Ça commence ainsi : « Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts depuis longtemps. » Tel sera le ton. À la fin de la Grande Guerre, deux jeunes démobilisés ne reconnaissent pas un pays qui ne les reconnaît pas. La France ne sait pas quoi fa ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Jean Starobinski (© Gallimard)

Jean Starobinski
Hommage à ce grand théoricien de la littérature

Sondage IPSOS