Un froid mortel en Laponie

Un froid mortel en Laponie

Des paysages vitrifiés par des températures inhumaines, la déprimante obscurité d'un hiver arctique interminable, un pays ici la Laponie rongé par une sourde crise sociale, miné par la vodka, le suicide et la délinquance. James Thompson a vécu dans ce purgatoire de l'extrême nord finlandais durant une bonne dizaine d'années et en maîtrise visiblement tout l'algide exotisme. Ce qui ne l'empêche nullement de rester un auteur typiquement américain et d'imprimer à ce palpitant thriller construit autour de la mutilation et du crime d'une actrice locale un tempo musclé, aux antipodes du rythme engourdi du polar polaire.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard