Un Falstaff uchronique

Un Falstaff uchronique

Ce titre abscons cachait le roman le plus original de la dernière rentrée, sinon le plus apte à satisfaire immédiatement un vaste public. Il faudra le mériter ; il horripile, il scandalise, mais il emporte. Si nous sommes encore peu nombreux à avoir perçu son importance, c'est qu'il s'agit d'une sorte d'OVNI, ou d'OENI, objet écrit non identifié dans l'espace littéraire français.

Il appartient en principe à un genre répertorié : l'uchronie. Mais tous les auteurs d'uchronies n'inventent pas leur langue comme Céline, ils ne placent pas leur oeuvre, avec une ambition justifiée, sous l'invocation insistante de Swift, ils ne bravent pas avec le culot d'Albert-Weil tous les tabous d'une époque, ils ne jettent pas sur notre temps un regard aussi aigu que le sien.

Hitler a gagné la guerre et l'histoire continue. Un demi-siècle plus tard, de l'Atlantique à l'Oural, un empire européen déjà trois fois « dés- hitlérisé » oppose son ébouriffant mode de vie au mode de vie améric ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes