Un enfant de la balle

Un enfant de la balle

Traducteur prolifique, romancier depuis une dizaine d'années, Brice Matthieussent pratique une littérature à double fond. Le titre de cette nouvelle fiction pourrait être le mantra de cette écriture au second degré : depuis le formidable Vengeance du traducteur dans lequel la page devenait un espace de lutte entre un romancier et son traducteur, il y a presque toujours eu un joueur et son ombre, irrités ou troublés par la présence de l'autre. Ici l'auteur se glisse dans la peau d'un petit génie de la raquette. Chris Piriac, 21 ans, pointe à la onzième place du classement mondial, mais la fulgurance de son ascension n'aura d'égale que la vitesse à laquelle il gâchera son talent dans des bacchanales et des accès de violence.

Le Joueur et son ombre déploie des mondes poreux, à commencer par le tennis, ce « sport violent qui se pratique entre gens bien élevés ». Comme souvent chez l'écrivain, le refoulé rôde et finit par jaillir. Élevé tel un chiot savant par u ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard