Un effort surhumain

Un effort surhumain

Dans son dernier essai, Bernard Stiegler explore le contemporain, et notamment « l'événement anthropocène », au prisme de la pensée nietzschéenne. Entretien.

dans son dernier ouvrage, Qu'appelle-t-on panser ? (Les Liens qui libèrent, 2018), le philosophe Bernard Stiegler articule ce qui nous arrive, « l'immense régression » au stade ultime de l'anthropocène, avec « l'effort surhumain » réclamé par Nietzsche pour penser et panser la civilisation, en dialogue avec Heidegger, Deleuze, Guattari, mais aussi Lotka, Schrödinger ou Toynbee. Une réflexion dans laquelle Nietzsche joue un rôle majeur.

Dans Qu'appelle-t-on panser ?, vous dites que Nietzsche fait partie de ceux qui ont plus ou moins anticipé, avec effroi, ce qui advient aujourd'hui : disruption, absence d'époque, désolation du désert. En quel sens trouve-t-on chez Nietzsche une telle anticipation ?

Bernard Stiegler. - Il y a d'abord cette déclaration dans un texte de jeunesse, Sur l'avenir de nos établissements de formation (1872) : « Notre philosophie doit commencer non pas par l' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard