Un caméléon et son psy

Un caméléon et son psy

Jeu du chat et de la souris entre un psychiatre et son patient. À moins qu'ils ne se dupent ?

Le trouble dissociatif de l'identité, ou trouble de la personnalité multiple (TPM), est un ressort narratif d'une efficacité redoutable, employé dans de nombreux films (Identity, de James Mangold) ou romans (La Proie des âmes, de Matt Ruff). Rien d'étonnant s'il inspire aujourd'hui Antoine Bello, grand amateur de scénarios piégés, d'intrigues à tiroirs et de mises en abyme. Il imagine l'histoire d'Alexandre Scherbius, imposteur doué d'une capacité hors normes à se faire passer pour un autre, en toute décontraction. Son talent est tel que son psychiatre, le jeune docteur Le Verrier, le soupçonne d'être atteint de TPM : il ne joue pas les personnages qu'il incarne, il est ces personnages. Telle est du moins la thèse du livre qu'il lui consacre, Scherbius, dont le texte constitue la première partie du roman. Le problème, c'est que, à l'instar de nombreux TPM référencés aux États-Unis depuis les années 1970, le cas Scherbius prête à caution : et s'il n'était, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine