Un auteur suisse fait les comptes

Un auteur suisse fait les comptes

Sébastien Meier, jeune romancier suisse, a publié dans Le Temps une tribune très critique sur les festivals littéraires de son pays, où les auteurs ne sont ni aidés, ni rémunérés, ni considérés. « Commençons par le début : la chaîne du livre, micromafia huilée composée des libraires, des éditeurs, des directeurs de salons, des fonctionnaires, des diffuseurs, etc., reçoit en général, à la fin du mois, un salaire, certes maigre le plus souvent. Mais tous vivent du livre. Sauf l'auteur qui doit [...] se contenter de ses droits - 10 % du prix du livre, soit 2,50 CHF environ. [...] 700 exemplaires vendus font d'un livre littéraire suisse romand un succès. Rémunération, donc : 1 750 CHF. »

Lire la suite sur www.letemps.ch/

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine