Un antidote contre l'ennui

Un antidote contre l'ennui

Édition abonnés. Les romans de Saul Bellow pleins de gouaille et de fureur ont fait de cet enfant de Chicago un maître pour deux générations d'écrivains, parmi lesquels Philip Roth, Martin Amis, Salman Rushdie... Par Marc Weitzmann

Saul Bellow est l'un des écrivains américains les plus importants du XXe siècle et l'un des moins lus en France. Ce qui est fort dommage vu le contexte actuel. Fort dommage et surprenant car Bellow a beaucoup écrit sur notre pays. Ceci, par exemple : « La littérature française moderne se penche particulièrement sur le thème de l'ennui. Stendhal y fait référence à chaque page, Flaubert y a consacré des ouvrages entiers et Baudelaire a été son poète essentiel. Quelle est la raison de cette orientation particulière de la sensibilité française ? S'explique-t-elle parce que l'Ancien Régime, craignant une nouvelle Fronde, créa une cour qui vida les provinces de leurs talents ? Hormis le centre où florissaient philosophie, science, manières, conversation, il n'y avait rien. [...] Puis, au XVIIIe siècle, l'incarcération commença à acquérir une signification moderne. Qu'on songe au nombre de fois où Manon et Des Grieux se retrouvaient en prison. Et Mirabeau et, bien entendu, le marquis de Sa ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »