Un ange passe

Un ange passe

Une évocation inspirée de l'auteur du Bal du comte d'Orgel, grand séducteur et génie littéraire foudroyé à 20 ans par la maladie.

La scène se déroule en 1920 dans l'atelier de Picasso. Le maître tâche de saisir les traits et la personnalité mouvante d'un jeune homme de 17 ans. Son visage, minéral, égyptien, impénétrable, son côté farceur, sa fébrilité agacent le peintre. « Radiguet, il va falloir vous calmer et me donner un peu de vous ! », ordonne-t-il. Est-ce ce génie étrange dont on lui a parlé ? Soudain il voit en lui une ombre et déchire son croquis. Quelque temps avant, ce garçon de Saint-Maur s'est imposé dans le monde brillant de l'art et des lettres. À 14 ans il a donné des dessins à L'Intransigeant. Puis des textes au Canard enchaîné. Il subjugue et épouvante Jean et Valentine Hugo, André Salmon et Georges Auric par son discernement et sa culture. Tous succombent, jusqu'aux femmes, nombreuses. N'a-t-il pas séduit, à 13 ans, se riant du scandale, Alice, dont le mari se bat sur le front ?

Autour du génie plane l'ange de la mort. Raymond Radiguet est la proie de visions : des i ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes