Ultime Updike

Ultime Updike

John Updike

Qui s’étonnera que le dernier roman de John Updike, paru aux États-Unis moins d’un an avant sa mort, soit une suite de ses fameuses Sorcières d’Eastwick ? Après tout, l’adaptation filmique de cette comédie noire a fortement contribué à la renommée du romancier, et, s’il en est un qui n’a jamais cessé d’élaborer ses propres mythes et d’orchestrer leur dissémination dans la culture populaire, c’est bien Updike. Voici donc revenues les trois muses et femmes fatales que furent Alexandra Spofford, Jane Smart et Sukie Rougemont. Mais, au diable les sorcières sexy tout juste divorcées, les voilà veuves, pétries de culpabilité, avec trente ans de plus et la magie en moins, car les fantasmes féministes des années 1970 ont peu à peu laissé place à un triste conformisme. Il faut les voir en Amerloques du troisième âge, renouant leur amitié au gré de voyages organisés en Égypte ou en Chine ! Et, qu’on ne s’y trompe pas ! si elles se laissent encore tenter par leur maléfique sorori ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes