Tzvetan Todorov, maître de l'humanisme

Tzvetan Todorov, maître de l'humanisme

16 février 2017

Tzvetan Todorov, qui vient de mourir, était justement un fervent humaniste. Linguiste, professeur de littérature, philosophe, il ne craignait pas de dire par exemple « qu'il n'y a pas de honte à revendiquer la voie moyenne ». Quelle horreur. Né en Bulgarie en 1939 [...], il avait fondé avec Gérard Genette [à Paris, en 1970] la célèbre revue Poétique, qui fut la bible des étudiants en lettres et on espère bien qu'elle l'est encore. Son Introduction à la littérature fantastique allait de pair chez lui avec un bon usage de l'analyse structurale. Jamais de jargon terrorisant, mais un maniement souple des lois du langage. Les joies de l'analyse structurale allaient bien à cet homme qui avait connu la contrainte totalitaire et savait de quoi il parlait quant à la notion toute bête et insaisissable de sens. (Lire aussi p. 58-59.)

Lire la suite sur www.lanrf.fr/

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard